Édito nouvelles du Beffroi février 2019

Face à une colère populaire qui n’entend pas baisser les bras, Emmanuel macron va tenter de désamorcer la crise qui secoue le pays, depuis plusieurs semaines, au travers d’un grand débat national.

Au regard du contenu de la lettre adressée aux français et de la mise sous surveillance du débat par deux membres de son gouvernement, cette opération communication respire plus l’enfumage que la sincérité.

Aussi, et afin d’imposer dans les cahiers de doléances nos revendications, la CGT a fait le choix, en appuie des luttes locales, d’investir le grand débat. 

Car si nous sommes persuadés d’une chose, c’est qu’il faudra créer le rapport de force dans les entreprises, par la grève, pour faire plier ce gouvernement des riches. 

C’est le sens de l’appel à la grève, lancé au niveau confédéral, pour le 5 février.

Nous devons réussir cette journée et envoyer un signal clair au Président des riches !

Nous ne lâcherons rien !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s